Flip : une psychologie à deux balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flip : une psychologie à deux balles

Message par Flip le Ven 28 Jan - 19:03

Bon, je me lance ? Allez c'est parti...

- Depuis quand vous exercez-vous à la création graphique ?

Rien de bien original : je crois que j'ai toujours aimé dessiner, m'attirant déjà les foudres de mes professeurs au lycée lorsque je griffonnais des idioties sur les tables en cours de langues, pas très réussies graphiquement d'ailleurs...
Avec la démocratisation d'internet, je me suis mis furieusement à développer mon site web, histoire d'être dans le flux et de flatter mon ego. Les joies du référencement gratuit se sont alors vite imposées à moi. Suspect Rapidement je laisse tomber le html après avoir vu ce qu'on pouvait faire avec Flash en animations 2D (notamment le site Eye4U qui me bluffait avec son intro). J'ai donc passer des heures et des heures à faire des animations, musique incluse, pour, au final, pas grand chose. Et oui, le virtuel commençait à me lasser et ma dextérité sur souris ou tablette bon marché étant proche du néant, je me suis (re)tourné vers les techniques traditionnelles.

J'ai donc commencé à m'y (re)mettre sérieusement vers 2007 / 2008, cherchant à améliorer ma technique en m'essayant à différents styles, à l'exception du réalisme : manga, mais ça m'a vite lassé, comics, avant de découvrir la scène graffiti et sa magie des mises en couleur efficace, des lettrages aux courbes tendues et des personnages bien trash. J'ai donc travaillé la mise en couleur, l'observation de graffitis me permettant d'en comprendre les mécanismes. Je me suis mis à travailler au feutre et à rechercher l'inspiration dans tout ce que je voyais. Bref, je me suis éduqué tout en commençant à prendre de plus en plus de plaisir.

L'étape suivante, c'est la peinture. En cherchant des conseils pour faire des dessins au feutre sur toile (oui, je sais, avec le recul, c'était très euh...utopiste, pour rester poli), j'ai débarqué dans un atelier de cours de peinture. Mon style décalé déjà bien affirmé, il n'était pas question pour moi de faire des natures mortes ou des collines provençales colorées... Heureusement, le peintre qui animait les cours est super, avec un délicieux brin barré (il écoute la même musique de dégénéré que moi). Alors, depuis, j'apprends la peinture. Et là, c'est très dur, notamment lorsqu'il faut se lâcher sur une toile blanche en impro... affraid

- Quel temps accordez-vous à la création graphique ?

Je dirais une huitaine d'heures par semaine en moyenne. Je dessine le soir, au moment où d'autres regardent leur petit écran. C'est trop peu pour vraiment bien progresser, sachant, qui plus est, que je ne suis pas régulier et que l'envie me prend par à coups. Par contre, dans ma tête, il y a souvent une idée en train de tourner, façon petit boulon. C'est ce qui me motive, trouver une idée, puis la concrétiser.

- Avez-vous du matériel ? Des logiciels ? Savez-vous les utiliser facilement ?

Pour le dessin, j'ai un grand bloc de papier A3 bien lisse. Parfois j'utilise des feuilles A1 pour dessiner au brouillon mes futures toiles. Un porte mine pour les esquisses, des feutres noirs de différente épaisseur pour les contours (de 0,5 à 8 + une pointe pinceau) et toute une ribambelle de feutres pour la mise en couleur (des Stabilo à l'eau pour les rehauts, des Letraset Promarker à alcool pour les aplats (deux pointes), des Posca (feutres gouache à pointe pinceau) viennent compléter l'attirail. J'ai aussi un carton à dessins A3 avec 2 rabats A4 pour stocker amoureusement les dessins finalisés.

Pour la peinture, des toiles de lin (je n'aime pas le coton, trop texturé), une batterie de pinceaux (brosses plates, à pointe et des traceurs), un couteau et une vieille brosse à dents pour faire des projections de gouttes. De la peinture acrylique de base (vu mon niveau, pas la peine de prendre une qualité excessive), du Gesso pour blanchir les toiles. Deux chevalets pour les expos et le séchage (je peins à plat sur une table la plupart du temps), des assiettes jetables en plastique en guise de palette et des monceaux de chiffons.

Tout ça, ça représente un investissement qui s'avère au final important, mais j'ai développé mon stock petit à petit et je me limite, maintenant, au remplacement de ce qui est usagé ou vide. J'entretiens bien mon matériel pour éviter des rachats fréquents et le tour est joué.

En logiciels, j'utilise Flash (pour faire mes sites) que je commence à utiliser plutôt bien, avec disons un niveau amateur éclairé. J'ai recours à the Gimp pour retoucher très succinctement mes scans de dessin : les redimensionner en vue de leur publication sur la toile, avec des réglages automatiques de lumière et contraste lorsque c'est absolument nécessaire.

- Montrez-vous souvent vos créations à vos proches ? Si oui, qui exactement ? (famille, amis, internautes etc.)

A la famille et quelques amis proches, oui, sans aucun problème. Je diffuse également mes "oeuvres" sur des forums et sur mon site internet ou DeviantART. J'ai fait une expo en plein air, une année qui m'a valu un grand moment de solitude et d'humilité... Allez, je raconte...

Des centaines de gens qui passent devant mes tableaux, sans les voir, les plus attentifs y jetant un regard dédaigneux avant de lever les yeux au ciel. Seuls les gamins se scotchent devant mes robots, pendant que leur maman, gênée, leur tire la main. De temps en temps, un père, royal, m'offre vingt euro pour une toile de 80 X 80. Quand on connait le prix d'un chassis de ce format avec une toile de lin, je me retiens pour ne pas être trop caustique.

- Vous verriez-vous être artiste à plein temps ? Gagner votre vie avec votre Art ?

A plein temps, non et pour deux raisons. La première c'est que j'aime trop mon boulot pour le quitter. La seconde c'est que lorsque je pourrai vivre de mes œuvres, l'art pictural sera sérieusement sinistré. Faut être lucide, je n'ai ni le talent, ni la technique suffisante.

- Préférez-vous travailler indépendamment ou en collaboration ?

Je travaille seul. Snif ! Je n'ai jamais essayé en collaboration. Et puis, si on me passe une commande, avec quelques précisions, ça me bloque. Ce que j'aime, c'est chercher le concept, avant de le mettre en œuvre (au sens propre).

- Quelles sont vos influences ? De quel artiste vous inspirez-vous le plus souvent ?

Mes influences majeures proviennent de la scène graffiti et, dans une moindre mesure, de la BD. Pour le graffiti, citons quelques virtuoses tels que Does des Loveletters, Satone, BomK, Os Gemeos, Mist ou pleins d'autres ! Pour la BD, j'ai une énorme admiration pour Loisel, par exemple, ou Moebius. Je m'inspire aussi de travail de graphistes 2D tels que Mayo, 123Klan qui ont eu ou ont un lien avec le street-art.

- Quels sont vos autres artistes préférés mais dont vous ne vous inspirez pas ? Pourquoi ?

Fernand Léger, j'adore. J'aime aussi le sens des couleurs de Miro. Je ne m'en inspire pas parce que je ne me sens pas capable de faire preuve de créativité dans ces registres. Et j'ai trop de respect pour les plagier (c'est à dire ne pas faire preuve de créativité). Je suis également ébahi par les grands peintres de Renaissance ou Romantisme.

Citons également dans des domaines radicalement différents Keith Parkinson, grand illustrateur de fantasy ou Kurt Wenner qui fait, dans la rue, des trompe l'œil à la craie bluffants.

- Quels sont les thèmes que vous abordez le plus souvent ?

Le graffiti, la fantasy et la science fiction. Je fais pas mal de personnages. J'aime également beaucoup dessiner des robots car ce sont des personnages que l'on peut exagérer sans limite aucune.

- Faites-vous passer des messages à travers vos créations graphiques ?

Parfois, mais c'est assez rare. Je fais quelques clins d'œil à mes goûts musicaux, parfois ou encore j'ai glissé dans un ou deux de mes dessins un petit message que certains diront politique. Sur d'autres, je glisse un calembour foireux dans un tout petit coin...
avatar
Flip

Messages : 99
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 47
Localisation : La Roche sur Yon

Voir le profil de l'utilisateur http://egoflip.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flip : une psychologie à deux balles

Message par Pacô le Dim 30 Jan - 1:57

- Depuis quand vous exercez-vous à la création graphique ?

Flip a écrit:
Rien de bien original : je crois que j'ai toujours aimé dessiner, m'attirant déjà les foudres de mes professeurs au lycée lorsque je griffonnais des idioties sur les tables en cours de langues, pas très réussies graphiquement d'ailleurs...
Tiens, je connais la même tendance, sauf que je ne me suis pas encore assumé en tant que dessinateur. C'est pourquoi, cette question s'intéresse plus à l'idée de : quand est-ce que vous avez pris un crayon en vous disant : "Tiens, je vais tenter de faire un vrai beau dessin d'artiste !" et non la petite évasion vaguement griffonnée que tout élève arrive un jour à faire, par sentiment de rébellion ou par véritable élan artistique (à sa mesure ^^).

Alors quand est-ce que tu t'es dit : je me sens capable de produire un dessin, un vrai, un durable, qui ne sera pas effacé par la femme de ménage... parce que j'y tiens ?
En fait, on sent sa création artistique dès qu'on y attache un sentiment de propriété - le droit d'auteur - et que ça nous fait un pincement au cœur s'il a à disparaître. Pas comme un dessin sur une table Wink.

Flip a écrit:
Avec la démocratisation d'internet, je me suis mis furieusement à développer mon site web, histoire d'être dans le flux et de flatter mon ego. Les joies du référencement gratuit se sont alors vite imposées à moi. Suspect Rapidement je laisse tomber le html après avoir vu ce qu'on pouvait faire avec Flash en animations 2D (notamment le site Eye4U qui me bluffait avec son intro). J'ai donc passer des heures et des heures à faire des animations, musique incluse, pour, au final, pas grand chose. Et oui, le virtuel commençait à me lasser et ma dextérité sur souris ou tablette bon marché étant proche du néant, je me suis (re)tourné vers les techniques traditionnelles.
Surtout que l'animation, c'est lourd à charger Very Happy.

Tu as encore quelques productions sous le coude, de ce passage nihiliste de ta vie ? Very Happy
Les avais-tu soumis à l'avis du public ?

Flip a écrit:
J'ai donc commencé à m'y (re)mettre sérieusement vers 2007 / 2008, cherchant à améliorer ma technique en m'essayant à différents styles, à l'exception du réalisme : manga, mais ça m'a vite lassé, comics, avant de découvrir la scène graffiti et sa magie des mises en couleur efficace, des lettrages aux courbes tendues et des personnages bien trash. J'ai donc travaillé la mise en couleur, l'observation de graffitis me permettant d'en comprendre les mécanismes. Je me suis mis à travailler au feutre et à rechercher l'inspiration dans tout ce que je voyais. Bref, je me suis éduqué tout en commençant à prendre de plus en plus de plaisir.
En autodidacte donc ?

Flip a écrit:
L'étape suivante, c'est la peinture. En cherchant des conseils pour faire des dessins au feutre sur toile (oui, je sais, avec le recul, c'était très euh...utopiste, pour rester poli), j'ai débarqué dans un atelier de cours de peinture. Mon style décalé déjà bien affirmé, il n'était pas question pour moi de faire des natures mortes ou des collines provençales colorées... Heureusement, le peintre qui animait les cours est super, avec un délicieux brin barré (il écoute la même musique de dégénéré que moi). Alors, depuis, j'apprends la peinture. Et là, c'est très dur, notamment lorsqu'il faut se lâcher sur une toile blanche en impro... affraid
Là aussi tu as quelques exemples ?
Et comment se passent ces cours ?

- Quel temps accordez-vous à la création graphique ?

Flip a écrit:
Je dirais une huitaine d'heures par semaine en moyenne. Je dessine le soir, au moment où d'autres regardent leur petit écran. C'est trop peu pour vraiment bien progresser, sachant, qui plus est, que je ne suis pas régulier et que l'envie me prend par à coups. Par contre, dans ma tête, il y a souvent une idée en train de tourner, façon petit boulon. C'est ce qui me motive, trouver une idée, puis la concrétiser.
Tu travailles la journée ?
Dans un secteur du dessin ?
Une huitaine d'heures, c'est quand même un sacré bout de temps. Tu as des étapes dans ton dessin... par exemple, tu commences par le crayonné avant d'y aller au feutre, je suppose ?

- Avez-vous du matériel ? Des logiciels ? Savez-vous les utiliser facilement ?

Flip a écrit:
Pour le dessin, j'ai un grand bloc de papier A3 bien lisse. Parfois j'utilise des feuilles A1 pour dessiner au brouillon mes futures toiles. Un porte mine pour les esquisses, des feutres noirs de différente épaisseur pour les contours (de 0,5 à 8 + une pointe pinceau) et toute une ribambelle de feutres pour la mise en couleur (des Stabilo à l'eau pour les rehauts, des Letraset Promarker à alcool pour les aplats (deux pointes), des Posca (feutres gouache à pointe pinceau) viennent compléter l'attirail. J'ai aussi un carton à dessins A3 avec 2 rabats A4 pour stocker amoureusement les dessins finalisés.

Pour la peinture, des toiles de lin (je n'aime pas le coton, trop texturé), une batterie de pinceaux (brosses plates, à pointe et des traceurs), un couteau et une vieille brosse à dents pour faire des projections de gouttes. De la peinture acrylique de base (vu mon niveau, pas la peine de prendre une qualité excessive), du Gesso pour blanchir les toiles. Deux chevalets pour les expos et le séchage (je peins à plat sur une table la plupart du temps), des assiettes jetables en plastique en guise de palette et des monceaux de chiffons.

Tout ça, ça représente un investissement qui s'avère au final important, mais j'ai développé mon stock petit à petit et je me limite, maintenant, au remplacement de ce qui est usagé ou vide. J'entretiens bien mon matériel pour éviter des rachats fréquents et le tour est joué.

En logiciels, j'utilise Flash (pour faire mes sites) que je commence à utiliser plutôt bien, avec disons un niveau amateur éclairé. J'ai recours à the Gimp pour retoucher très succinctement mes scans de dessin : les redimensionner en vue de leur publication sur la toile, avec des réglages automatiques de lumière et contraste lorsque c'est absolument nécessaire.
The Gimp, c'est du lourd pour de si petites retouches ^^.
M'enfin c'est gratuit ; ç'aurait été plus loufoque d'utiliser Photoshop Razz.

Pour le reste du matériel, j'avoue ne pas être très calé. En fait c'est là que j'aurais besoin de la réunion de professionnels Wink.

- Montrez-vous souvent vos créations à vos proches ? Si oui, qui exactement ? (famille, amis, internautes etc.)

Flip a écrit:
A la famille et quelques amis proches, oui, sans aucun problème. Je diffuse également mes "oeuvres" sur des forums et sur mon site internet ou DeviantART. J'ai fait une expo en plein air, une année qui m'a valu un grand moment de solitude et d'humilité... Allez, je raconte...

Des centaines de gens qui passent devant mes tableaux, sans les voir, les plus attentifs y jetant un regard dédaigneux avant de lever les yeux au ciel. Seuls les gamins se scotchent devant mes robots, pendant que leur maman, gênée, leur tire la main. De temps en temps, un père, royal, m'offre vingt euro pour une toile de 80 X 80. Quand on connait le prix d'un chassis de ce format avec une toile de lin, je me retiens pour ne pas être trop caustique.
Et tu ne crois pas que tu aurais plus de succès en travaillant au service d'une structure (entreprise, édition, communication événementielle etc.) plutôt que de la vente aux particuliers ?

Et pourquoi un regard dédaigneux ?

Et quel est l'avis de tes proches ? Des forums ? As-tu eu parfois des remarques qui t'ont plus ou moins "blessés" ?

- Vous verriez-vous être artiste à plein temps ? Gagner votre vie avec votre Art ?

Flip a écrit:
A plein temps, non et pour deux raisons. La première c'est que j'aime trop mon boulot pour le quitter. La seconde c'est que lorsque je pourrai vivre de mes œuvres, l'art pictural sera sérieusement sinistré. Faut être lucide, je n'ai ni le talent, ni la technique suffisante.
Tout dépend comment tu définis le talent. Et puis, l'art ne cesse d'évoluer. Contrairement aux apparences, ce n'est pas le conformisme qui fait rentrer l'oeuvre dans une logique artistique.
Si l'oeuvre suscite une admiration dans une tranche du public, sans que cette admiration réponde tout simplement à un succès marketing, c'est que le talent est là d'une quelconque façon.

Et tu fais quoi comme boulot donc ? Very Happy

- Préférez-vous travailler indépendamment ou en collaboration ?

Flip a écrit:
Je travaille seul. Snif ! Je n'ai jamais essayé en collaboration. Et puis, si on me passe une commande, avec quelques précisions, ça me bloque. Ce que j'aime, c'est chercher le concept, avant de le mettre en œuvre (au sens propre).
Pas de projets collaboratifs ? Et ça ne te branche pas même un tout petit peu ? Laughing
Et qu'est-ce qui te bloquent dans une commande ? Tu ne peux pas t'empêcher de dessiner un lapin si on te demande un taureau ? Very Happy
Plus sérieusement, qu'est-ce qui fait que tu ne puisses pas répondre aux critères d'un demandeur ?

- Quelles sont vos influences ? De quel artiste vous inspirez-vous le plus souvent ?

Flip a écrit:
Mes influences majeures proviennent de la scène graffiti et, dans une moindre mesure, de la BD. Pour le graffiti, citons quelques virtuoses tels que Does des Loveletters, Satone, BomK, Os Gemeos, Mist ou pleins d'autres ! Pour la BD, j'ai une énorme admiration pour Loisel, par exemple, ou Moebius. Je m'inspire aussi de travail de graphistes 2D tels que Mayo, 123Klan qui ont eu ou ont un lien avec le street-art.
Et tu utilises une bombe dans la rue pour peindre les volets des voisins ? Very Happy
Non plus sérieusement, il t'arrive de contempler les graffitis des amis de la rue ?

Et Mayo... ce n'est pas le même qui est espagnol... si ?

- Quels sont vos autres artistes préférés mais dont vous ne vous inspirez pas ? Pourquoi ?

Flip a écrit:
Fernand Léger, j'adore. J'aime aussi le sens des couleurs de Miro. Je ne m'en inspire pas parce que je ne me sens pas capable de faire preuve de créativité dans ces registres. Et j'ai trop de respect pour les plagier (c'est à dire ne pas faire preuve de créativité). Je suis également ébahi par les grands peintres de Renaissance ou Romantisme.

Citons également dans des domaines radicalement différents Keith Parkinson, grand illustrateur de fantasy ou Kurt Wenner qui fait, dans la rue, des trompe l'œil à la craie bluffants.
J'avoue que les trompes l'oeil m'ont toujours bluffé quand j'en croise au détours d'une rue. Souvent, je prends même en photo.

Dans les oeuvres de la Renaissance, tu es juste admiratif ou tu t'intéresses vraiment profondément à ces œuvres ?

- Quels sont les thèmes que vous abordez le plus souvent ?

Flip a écrit:
Le graffiti, la fantasy et la science fiction. Je fais pas mal de personnages. J'aime également beaucoup dessiner des robots car ce sont des personnages que l'on peut exagérer sans limite aucune.
Oui, j'ai remarqué pour les robots. Tu penses que si on te les critique... ça t'énerverait ?

- Faites-vous passer des messages à travers vos créations graphiques ?

Flip a écrit:
Parfois, mais c'est assez rare. Je fais quelques clins d'œil à mes goûts musicaux, parfois ou encore j'ai glissé dans un ou deux de mes dessins un petit message que certains diront politique. Sur d'autres, je glisse un calembour foireux dans un tout petit coin...
Le goût "politique" c'est pour celui avec le guguss du Monopoly ? Very Happy

Et cherches-tu à simplement susciter de l'émotion, sans aucun message, c'est-à-dire une œuvre suffisante à elle-même pour être reconnue ?
Aimerais-tu faire des illustrations de magasines et qu'un large public te voit ?

Et enfin, as-tu des affinités avec d'autres domaines des arts visuels (photographie, cinéma... etc) ?
avatar
Pacô
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://graph-imperialdream.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flip : une psychologie à deux balles

Message par Flip le Dim 30 Jan - 23:53

Alors quand est-ce que tu t'es dit : je me sens capable de produire un dessin, un vrai, un durable, qui ne sera pas effacé par la femme de ménage... parce que j'y tiens ?
Ça, je me le suis dit en 2007, au moment où j'ai repris le crayon et où j'ai commencé à stocker mes dessins plutôt que les jeter au fur et à mesure. Ce fut le cas avec un premier dessin en A3. Toutefois, avec le recul, ce dessin n'est pas terrible aujourd'hui. Je le garde plus, donc, comme le symbole d'un déclic chez moi que pour ses qualités intrinsèques. Le voici :

Tu as encore quelques productions sous le coude, de ce passage nihiliste de ta vie ? Les avais-tu soumis à l'avis du public ?
Oui, je dois encore avoir ça en stock. Le tout est de savoir à quel endroit c’est…Sans doute sur un vieux CD gravé qui traîne quelque part. Faudrait que je retrouve ça et que je le mette en ligne, tiens. En attendant, il me reste une animation à traîner sur le web, au lien suivant : http://zyglotron.free.fr/ . C’est mon premier site. C’est ainsi que le public y a eu accès. Je ne cherchais pas forcément une grande qualité artistique, à l’époque, étant plus orienté sur la technique et la prise en main de flash et sur la déconnade.

En autodidacte donc ?
Et bien oui, en autodidacte. Les seuls cours de dessin que j’ai eu, c’était au collège…

Là aussi tu as quelques exemples ? Et comment se passent ces cours ?
Je vais mettre des exemples de peintures dans ma galerie, comme ça, vous verrez mes premiers pas en la matière. Les cours se passent simplement. Nous nous retrouvons à environ une dizaine dans un atelier (en fait la réserve d’un magasin de loisirs créatifs qui va d'ailleurs fermer). L’approche de Patrice, le peintre qui nous encadre, est sympa car il respecte totalement les uns et les autres et ne nous impose aucun sujet. Tu peins ce que tu veux et il te donne des conseils pour évoluer sur ton tableau. Au fur et à mesure, il te donne des trucs et des techniques.
Tu travailles la journée ? Dans un secteur du dessin ? Une huitaine d'heures, c'est quand même un sacré bout de temps. Tu as des étapes dans ton dessin... par exemple, tu commences par le crayonné avant d'y aller au feutre, je suppose ?
Oui, je travaille toute la journée, et parfois même la nuit, mais pas dans le secteur du dessin. En fait, je suis sapeur-pompier. Rien à voir, donc, avec le graphisme, quoique l’un d’entre nous, René Dosne, soit devenu une référence en dessin, puis en infographie…
Pour les dessins, je procède effectivement par étapes :
  • La recherche d’idées tout d’abord, qui me pourrit parfois mes nuits,
  • Ensuite je griffonne, parfois séparément, les éléments qui constitueront le dessin final (parfois je m’y reprends à plusieurs reprises)
  • Je les assemble sur une seule feuille, procède à quelques modifications
  • Je décalque le tracé sur une nouvelle feuille (trait non appuyé)
  • Je passe les premières couleurs au feutre
  • J’ajoute les ombres et les rehauts
  • Je savoure et fait alors preuve d’autosatisfaction ou de critique.


Et tu ne crois pas que tu aurais plus de succès en travaillant au service d'une structure (entreprise, édition, communication événementielle etc.) plutôt que de la vente aux particuliers ?
Et pourquoi un regard dédaigneux ?
Et quel est l'avis de tes proches ? Des forums ? As-tu eu parfois des remarques qui t'ont plus ou moins "blessé" ?
La vente aux particuliers n’est pas un objectif pour moi puisque je fais un boulot à côté. Cela me permet tout au plus d’écouler mes croûtes qui s’accumulent et finissent par encombrer.
Le regard était dédaigneux car mes sujets d’inspiration interpellent davantage les enfants ou les ados que les adultes bienséants et sérieux. (Ah, les préjugés à deux balles).
La pire des remarques c’est pour moi l’absence de remarque… Ma compagne me dit souvent « Je n’aime pas » quand je lui montre mes dessins, mais c’est parce qu’elle les trouve agressifs… Donc ça, ça ne me blesse pas. Et puis, de toute façon, ces dessins et peintures, je les fais avant tout pour moi, parce que je prends du plaisir à les réaliser. Le reste n’est que bonus.

Pas de projets collaboratifs ? Et ça ne te branche pas même un tout petit peu ?
Et qu'est-ce qui te bloque dans une commande ? Tu ne peux pas t'empêcher de dessiner un lapin si on te demande un taureau ?
Plus sérieusement, qu'est-ce qui fait que tu ne puisses pas répondre aux critères d'un demandeur ?
J’aimerais bien travailler avec d’autres dessinateurs ou graphistes, mais je n’en ai pas eu l’occasion : je suis un amateur qui fait ça le soir chez lui.
Les commandes me bloquent parfois lorsqu’elles sont trop précises. Ce qui m’intéresse le plus c’est d’imaginer le concept, alors si c’est trop précis, je ne vois presque plus d’intérêt à continuer. Et puis…c’est un loisir pour moi, ça ne doit pas devenir une contrainte quelconque : j’en ai déjà suffisamment par ailleurs.

Dans les oeuvres de la Renaissance, tu es juste admiratif ou tu t'intéresses vraiment profondément à ces œuvres ?
Je n’ai pas de grande culture artistique... Disons donc que dans les peintres Renaissance, je trouve souvent des choses qui m’interpellent. Fragonnard, par exemple, est un peintre qui me bluffe. Les éclairages de ses tableaux sont époustouflants. J’aime bien également, en Renaissance, le côté dramatique et mythologique des scènes peintes, etc.

Et tu utilises une bombe dans la rue pour peindre les volets des voisins ?
Non plus sérieusement, il t'arrive de contempler les graffitis des amis de la rue ?

Et Mayo... ce n'est pas le même qui est espagnol... si ?
Non, je ne fais pas de graffs dans la rue. J’aimerais bien, mais lorsque je m’arrête pour voir des graffeurs, ils partent en courant, me prenant pour un mec de la BAC… Alors oui, je contemples les graffs dans mes rues, en voici un par exemple :


Non, Mayo n’est pas espagnol. C’est disons, euh, un infographiste 2D issu de la rue : du graff vectoriel en quelque sorte.



avatar
Flip

Messages : 99
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 47
Localisation : La Roche sur Yon

Voir le profil de l'utilisateur http://egoflip.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flip : une psychologie à deux balles

Message par Pacô le Mar 1 Fév - 22:20

Oui, mais il y a aussi le peintre espagnol. C'est pour ça que je demandais Smile.
Mais effectivement, non, ce n'est pas le même type de dessin ^_^.

Bon ok. Je viens de visionner la vidéo : elle est pas exceptionnelle.... mais pour un premier coup d'essai je trouve cela particulièrement honorable.
Alors l'idée sur ce forum... c'est de former une équipe d'auto-didacte - ou presque. En gros, je suis moi-même très mal placé pour parler de tel ou tel graph', parce que je suis particulièrement peu doué pour le dessin. Je ne dis pas que je ne suis pas moi-même un petit amateur à mes heures perdues, mais ça s'arrête là.
Je suis bien loin d'avoir l'étoffe pour diriger une communauté de graphistes.

Ce pourquoi je recherche des personnes qui aiment le dessin et qui cultivent vraiment cette passion, le soir au coin du feu. Est-ce que tu te sentirais capable de faire comme moi, dans l'espace littéraire, d'être un grand manitou et d'être adoré par tous ? Twisted Evil
Du moins, c'est presque l'idée tongue

Plus sérieusement, je vais devoir déléguer la gestion à trois admins (on fonctionne par trio sur ID). Un trio qui peut être appuyé ensuite par un Staff'.
Oui, tu as pu remarqué que j'ai commencé à préparer le terrain en bas de page avec les légendes Smile.

Tu pourrais par exemple reprendre un peu le concept de tes cours de peinture : retrouver un peu le petit monde du milieu, conseiller, discuter, s'extasier etc. Very Happy
Le principe ici reste le même que sur ID littéraire : on commente dans l'optique d'apporter un avis franc et constructif. Un avis peut être pas partagé par tous - et peut être pas du tout par l'artiste concerné - mais un avis qui ne fait pas de mal non plus.

En plus de ça, toi qui te plains (j'extrapole pour faire plus d'émotions Very Happy) de ne pas travailler en collaboration, ce serait justement l'occasion de recruter des comparses "virtuels" - certes - de crayon ou de souris, et de construire des projets collaboratifs.
Arthelius a monté le projet Monstro&Rob par exemple - et il n'est pas mauvais Wink.

Est-ce que ça t'intéresse ?
Bien entendu, pour cela, il faut recruter un peu de membres pour que le forum soit plus consistant, plus intéressant... et plus professionnel.
Parce qu'on ne peut pas dire qu'un écrivain soit la meilleure figure pour représenter et fédérer une communauté de graphistes.

Et dernière petite question : tu crois aux projets imperialdream ?
Tu apprécies ce que l'on fait ? Smile
avatar
Pacô
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 16/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://graph-imperialdream.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flip : une psychologie à deux balles

Message par Flip le Mar 1 Fév - 23:39

Wow ! Shocked ...quelle proposition ! Je veux bien m'investir sur ce forum et ce pour plusieurs raisons :

- le concept d'ID me plait bien, puisqu'il apporte une véritable aide aux créateurs. Ce n'est pas un forum qui vise à flatter l'ego de son créateur en faisant du chiffre de connections, mais bien tourné vers ses utilisateurs. D'ailleurs, il va bien au delà du simple forum puisqu'il s'agit d'une association. Les actions concrètes menées en termes de publication, notamment, en sont l'exemple concret.
- je fais partie de ceux qui apprécient le fait qu'un forum spécifique soit dédié au graphisme. Il est donc cohérent que j'y apporte ma contribution, plutôt que de rester un simple consommateur.

Toutefois, avant d'acter ma candidature, je dois soumettre à ton appréciation un certain nombre d'éléments :

- je ne suis qu'un amateur de base, même si je dessine régulièrement et y prend du plaisir. Je n'ai donc pas de compétences techniques particulières, que ce soit sur la technique même de dessin, la mise en couleur ou a fortiori la peinture. Cela pose clairement un problème de légitimité et impactera la pertinence de mes commentaires ou critiques. Mon rôle pourrait se limiter à celui d'un candide "amélioré".

- pour ce qui est de l'infographie, je n'ai aucune compétence : je suis incapable de dessiner avec une tablette graphique, je ne connais ni Photoshop, ni Painter, pas plus que des logiciels comme Illustrator ou de modélisation 3D. Je bidouille un peu en flash, mais suis bien loin du niveau que l'on trouvera sur des forums comme Mediabox...

- enfin je ne connais ni les écoles de graphisme, Beaux Arts, ni les réseaux permettant d'entamer une approche professionnelle. Suspect

Tout ça pour dire que je veux bien participer mais qu'il serait nécessaire d'avoir de vrais pros dans l'équipe des administrateurs... Apporter ma pierre à l'édifice me séduit, et je te remercie d'avoir pensé à moi. Maintenant, c'est à toi de voir ce qui te semble le mieux pour le forum et si ma "candidature" vaut le coup. scratch Quitte à lancer le truc pour céder ma place à plus compétent par la suite.
avatar
Flip

Messages : 99
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 47
Localisation : La Roche sur Yon

Voir le profil de l'utilisateur http://egoflip.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Flip : une psychologie à deux balles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum